Une question d'équilibre ?

améliorer la qualité de vie au travail

Sommaire

Être heureux.se et épanoui.e est un des enjeux principaux au sein des entreprises. Avec l’arrivée du digital, le droit à la déconnexion est parfois plus complexe et les exigences sont plus importantes. Pour pallier cela, la Qualité de Vie au Travail (QVT) doit impérativement être mis en place dans les organisations.

Comment se définit la qualité de vie au travail ?

Selon l’ANACT*, la QVT « désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises, d’autant plus quand leurs organisations se transforment ».

En complément de cette première définition, les partenaires sociaux dans l’ANI** se sont mis d’accord sur la définition suivante. La QVT est un « sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué ». 

C’est pourquoi, la QVT appelle  à des modifications managériales pour sortir d’un système hiérarchique descendant et aller vers une organisation plus transversale et plus souple qui permet une prise de décisions nourries également par des expériences de terrain. 

Finalement, pour évaluer au mieux la QVT, l’ANACT retient 6 dimensions individuelles déterminantes : les relations sociales et professionnelles, le contenu du travail, l’environnement physique du travail, l’organisation du travail, la réalisation et le développement professionnel, la conciliation entre vie au travail et vie hors travail. 

*Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail

**Accord National Interprofessionnel

Retrouvez
nos spécialistes

Rendezvous Equilibre vous propose de prendre rendez-vous en ligne (inscription gratuite sur la plateforme) auprès de spécialistes référencé.e.s sur la plateforme.

Quels sont les enjeux de la qualité de vie au travail ?

Selon l’ANACT, la QVT résulte de l’imbrication de 3 enjeux : 

1 – Les enjeux de marché

Les enjeux de marché correspondent aux exigences des clients, à la concurrence et aux évolutions technologiques. Ils ont un impact sur la qualité de l’engagement des salariés, leur employabilité et leur santé. C’est la raison pour laquelle il est indispensable d’innover dans les produits et prestations, les processus de production et des organisations, des métiers et des parcours. Ces innovations poussent à agir au plan de la mobilité professionnelle, de la formation mais aussi de l’adaptation des postes de travail. 

2 – Les enjeux sociétaux 

Les enjeux sociétaux prennent leur source dans la société mais qui rend nécessaire les aménagements du travail, comme le temps de trajet domicile-travail par exemple. Ils correspondent également à l’égalité professionnelle femmes-hommes, à la diversité (âge, origine, handicap, …), mais aussi à l’organisation du travail en mettant à l’honneur l’équilibre des temps de vie, le télétravail ou la mobilité. Pour répondre à ces enjeux, de nouvelles pratiques émergent comme des horaires flexibles ou variables, des chartes, le temps partiel choisi, etc.

3 – Les enjeux santé 

Les enjeux santé renvoient à des questions d’organisation comme la charge de travail, la surcharge informationnelle, l’intensification du travail, la relation client et des ressources organisationnelles comme l’autonomie, le sens accordé au travail, la cohésion d’équipe et la qualité du management en particulier. Si ces enjeux ne sont pas respectés alors des risques psycho-sociaux peuvent apparaître et mettent à mal la qualité de vie au travail. Les enjeux de santé impactent donc la santé du collaborateur, mais également son engagement et son implication. 

Ainsi, en agissant sur ces enjeux, toutes les entreprises permettent de renforcer le sentiment d’équité et d’appartenance à une entreprise, tout en renforçant la cohésion. Cela contribue à préserver la santé physique et psychique des collaborateurs. 

Comment s'inscrire dans une démarche de qualité de vie au travail ?

Pour améliorer la qualité de vie au travail, il est indispensable de s’inscrire dans une démarche QVT qui pourrait se résumer en 4 étapes.

Tout d’abord, le cadrage : on organise la démarche et on échange. Qu’est-ce qu’on entend par QVT et pourquoi doit-on l’améliorer au sein de l’entreprise. Pour y répondre, on partage les préoccupations sociales, techniques et économiques entre les collaborateurs. Ensuite, il est important de réaliser un état des lieux. Qu’est-ce qui fonctionne et qu’est-ce qui posent problème ? Quelles sont les pistes d’amélioration ? Puis, on expérimente une nouvelle organisation, qui intègre les propositions faites. Celle-ci sera testée, évaluée, puis ajustée si nécessaire. Finalement, il ne reste plus qu’à diffuser toute la démarche à l’entreprise.

Quel est l'intérêt de mettre en place un baromètre QVT ?

Un baromètre QVT permet de mesurer la perception que les salariés ont de tel ou tel aspect de la vie de l’entreprise. Le questionnaire QVT peut être également un premier outil de diagnostic, ou bien être utile pour réaliser une veille sociale et suivre une tendance dans la durée. 

De ce fait, le baromètre QVT peut devenir un vecteur indispensable dans les relations entre équipes dirigeantes, le service ressources humaines et les salariés. Ce dernier permet de prendre des mesures plus rapprochées dans le temps, et d’être plus réactif sur les attentes des salariés en matière de bien-être au travail. 

La plateforme Rendez-vous Equilibre va proposer dans quelques temps à toutes les entreprises intéressées un baromètre QVT s’appuyant sur la confiance en soi, en l’autre et en l’entreprise. L’objectif est de proposer un questionnaire d’environ 20 questions aux salariés sur les thématiques d’équilibre des temps de vie, de relationnel, de reconnaissance, de sens au travail, de charge de travail et de communication. À l’issue de ce questionnaire un curseur s’affichera pour chaque thématique permettant au salarié de connaître les points d’amélioration et de vigilance. L’employeur, quant à lui, aura uniquement accès à l’ensemble des données des salariés afin de voir les points de vigilance et les actions à mettre en œuvre pour pallier cela. Nous vous annoncerons prochainement la date de sortie de ce baromètre.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le baromètre QVT, n’hésitez pas à nous contacter : https://rendezvous-equilibre.fr/contact/

Finalement ...

Instaurer un climat de travail sain, des conditions de travail agréables et une bonne ambiance est indispensable pour limiter les risques psycho-sociaux et les troubles musculosquelettiques. Il y aura donc moins de stress, d’absentéisme, de utrnover, plus d’attractivité RH? d’engagement, de créativité, d’initiative et de coopération. 

« Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide ». Albert Einstein 

« Le danger, ce n’est pas ce qu’on ignore, c’est ce que l’on tient pour certain et qui ne l’est pas ». Mark Twain

Cet article repose sur les informations données par l’ANACT. 

Des réponses d'équilibristes

« Le Neurofeedback est une technique d’entraînement cérébral dont les bienfaits pour les professionnels sont multiples : mieux résister au stress, avoir un sommeil suffisant et de qualité, harmoniser les relations au travail, optimiser ses performances (mémoire, concentration, force mentale, gestion des priorités, amélioration de la productivité). En cas de surmenage, récupération physique boostée, retour de la clarté mentale. » Laurence Colliou

« Partons d’un exemple. Agathe a accepté de prendre la responsabilité d’une équipe au sein de l’entreprise dans laquelle elle travaille depuis 5 ans, elle était experte dans son domaine et ses résultats étaient très satisfaisants. Au bout de quelques mois, elle se sent mal. L’approche comportementale lui permet de comprendre clairement pourquoi et comment réagir pour se remettre sur pied. L’agilité comportementale permet de comprendre les comportements de nos interlocuteurs, d’analyser ce qui se joue dans les communications difficiles, puis de mettre en œuvre les processus et interactions concrètes qui favorisent le développement d’un individu, sa motivation et sa performance au travail, ainsi que l’agilité dans les relations. » Agnès Courtois

nos dernières questions d'équilibre

Juil 15

Sophrologue Réflexologue Naturopathe

Sophrologue, Reflexologue, Naturopathe, Rendez-vous Equilibre, Centre Bretagne, Sophie Chacon, Finistère

Découvrir l'expert
Juil 15

Coaching et Accompagnement de la Performance

Coaching et Accompagnement de la Performance, Alan Pedrono, Rendez-vous Equilibre, Lorient, Vannes, Morbihan

Découvrir l'expert
Juil 15

Préparateur Physique et Mentale

La préparation mentale et physique peut vous accompagner au quotidien dans vos défis personnels et professionnels

Découvrir l'expert